On est d’accord, les marques de l’empire Inditex (Zara, Massiimo Dutti, Bershka, Pull&Bear et Stradivarius) et la chaine de magasins Mango offre un énorme choix de fringues sympas et pas chères. Le problème, c’est qu’en Espagne, ces marques monopolisent un peu le marché et de ce fait, on a l’impression que tout le monde est habillé pareil, surtout si on choisit un vêtement un peu pointu : dans la rue, au boulot ou à la fac, on est sûr de croiser une ou 2 personnes avec le même sur le dos.

Bonne nouvelle, il existe d’autres marques espagnoles qui vous permettront d’aller à la mode avec un peu plus d’originalité. Seul inconvénient, les prix ne sont pas toujours aussi compétitifs.

Pour les fans de Bershka et Stradivarius, faites un tour chez Blanco qui propose pour des prix imbattables une ligne très jeune et colorée dans le même esprit. A voir aussi, les magasins Sfera, un peu dans l’esprit Zara, qui propose aussi des lignes lingerie, homme et enfant.

Si vous êtes plutôt streetwear, Skunkfunk va certainement vous plaire. Le nom est un peu barbare mais c'est à découvrir : casual mais pas ambiance survêt, des couleurs qui changent des primaires un peu trop prisées, vêtements unis ou avec motifs sympas.

Côté classique espagnol, vous avez les marques Tintoretto, Síntesis (toutes les 2 du groupe Induyco, qui appartient lui-même au Corte Inglés) et Cortefiel. Quand je dis « classique espagnol », comprenez des vêtements pour aller travailler ou habillés, dans le style espagnol et pas vraiment « jeune ».

DSCN8487Pour info, le groupe Cortefiel est aussi propriétaire de 2 marques masculines : Milano, spécialisée dans les costumes (prix raisonnables mais style moins moderne que Massimo Dutti), et Springfield, très sportwear. Et aussi de la marque de lingerie jeune et colorée Women’secret (à ne pas confondre avec la marque américaine sexy Victoria’s Secret !) qu’essaye de concurrencer Inditex avec Oysho.

Dans un style plus contemporain, je vous conseille, mesdames, Nice Day Nice Things, qui comme son nom ne l’indique pas est bien une marque espagnole. Vous y trouverez aussi des accessoires sympas, notamment un choix varié de sacs. Pour info pour celles qui nous lisent de France, Nice Day Nice Things vient d'ouvrir une boutique à Paris 60, rue du Commerce.

Dans la même fourchette de prix, Trucco est aussi une bonne alternative. À souligner : une ligne habillée parfaite si vous êtes invitées à un mariage, baptême, etc.

Plus classe et urbaine, Bimba y Lola est arrivée récemment sur le marché espagnol et rencontre un grand succès. La première boutique s’est ouverte il y a à peine 2 ans à Bilbao. Création de 2 nièces du créateur Adolfo Domínguez, les boutiques n’ont rien à envier aux marques de luxe de type Loewe ou Carolina Herrera et le style des collections non plus, mais sans les prix inaccessibles. Cela dit, on est loin des prix Zara quand même.

Pour en revenir à Adolfo Domínguez, ne vous laissez pas impressionner le côté « créateur » et n’hésitez pas à entrer dans ses boutiques. Les collections sont modernes et sobres avec des prix pas si excessifs que ça. Il propose aussi une ligne plus jeune : U.

Côté excessif, en revanche, vous serez servi chez Agata Ruíz de la Prada avec ses énormes cœurs et ses couleurs flashy. Rafraichissant mais faut pouvoir assumer !

Finissons avec mon préféré (ce qui ne veut pas dire qu’il n’existe pas d’autres marques espagnoles sur le marché !) : Hoss. Des vêtements beaux, originaux, des mélanges de tissu rétro ou éthniques, pour toutes les occasions. Certes, c’est pas donné, mais ils ont un style bien à eux et je leur dit bravo.

PS1 : Pour les parisiennes en mal du pays, rassurez-vous, vous trouverez dans les grandes villes vos marques favorites telles que Zadig & Voltaire, Maje, Comptoir des Cotonniers, Vanessa Bruno, etc, soit dans les propres boutiques de ces marques soit dans des boutiques multi-marques un peu pointues.

PS2 : Pour les fans de chaussures qui sont à Madrid, à lire en espagnol un article sur les boutiques et marques qu’on trouve dans la capitale.